Avortement

Pour savoir quelles sont les procédures pour prendre rendez-vous pour un avortement à Aimer à l’ULB, allez ici.

Dans notre centre, nous pratiquons les deux méthodes pour interrompre une grossesse non désirée. Ce choix se fait après avoir rencontré notre équipe, en fonction de certains critères.

Avortement médicamenteux ou chirurgical ?

La méthode d’intervention sera déterminée lors du premier rendez-vous. Elle dépendra de l’âge de la grossesse, de votre histoire médicale et de votre contexte de vie actuel. Nous vous guiderons dans votre choix, en tenant compte à la fois des facteurs personnels et du déroulement spécifique à chaque technique.

  • Avortement chirurgical

Il sera effectué par la même équipe que lors du premier rendez-vous : le médecin et l’accueillant(e) vous accompagneront tout au long de l’intervention.

Vous pourrez être accompagnée par une personne de votre choix. Après avoir confirmé votre décision, l’intervention pourra débuter. Le médecin procédera à une anesthésie locale du col de l’utérus ; anesthésie qui diminue fortement la sensation de douleur mais ne la supprime pas toujours totalement. La dilatation du col de l’utérus permettra l’introduction d’une sonde et l’aspiration du contenu de l’utérus. L’intervention durera plus ou moins vingt minutes (anesthésie comprise). Par précaution, et le temps que diminue l’effet de l’anesthésie, vous vous reposerez environ une heure après l’intervention.

  • Avortement médicamenteux

Une semaine après le premier rendez-vous, vous prendrez, en présence du médecin, un médicament qui a pour effet d’arrêter le développement de la grossesse. Deux jours après, vous reviendrez au centre prendre un autre médicament, qui provoquera l’expulsion de la grossesse. Ce jour-là, vous resterez dans nos locaux pendant environ 5 heures sous surveillance du médecin. Vous devez savoir que l’expulsion de la grossesse peut avoir lieu dans un délai allant jusquà 48 heures après la prise du second médicament.

Qu’en est-il de la douleur ?

La question de la douleur est la plus fréquente chez nos patientes. Or, il nous est impossible d’y apporter une réponse précise.
La douleur est un phénomène subjectif : elle dépend de votre seuil de sensibilité et du contexte psychologique dans lequel vous vous trouvez. Elle n’est absolument pas liée à la méthode d’intervention choisie.
Nous vous aidons à gérer ces sensations douloureuses éventuelles par l’administration de médicaments antidouleur, d’une part, et par l’accompagnement psychologique que nous vous proposons d’autre part.

L’IVG est-elle dangereuse pour ma santé ou ma fertilité ?

En Belgique, l’avortement est autorisé depuis 1990. Les avortements clandestins, très dangereux, voire parfois mortels, n’ont plus lieu dans notre pays.
Les avortements pratiqués en centres de soins sont des pratiques sûres, sans danger pour votre santé, et sans incidence sur votre fertilité future. Le principal risque est de contracter une infection après l’intervention. Pour éviter cela, il suffit de respecter quelques règles d’hygiène assez simples (ne rien introduire dans le vagin durant les 15 jours qui suivent l’intervention) et de contacter un centre de planning, votre médecin ou un hôpital à la moindre inquiétude.

Un rendez-vous de contrôle vous sera fixé environ deux semaines après l’intervention, afin de vérifier avec le médecin que tout se passe bien pour vous, qu’il n’y a pas de signes d’infection, que la contraception fournie est bien tolérée… et de répondre à vos questions. Vous pourrez également rencontrer l’accueillant(e) si vous ressentez le besoin ou l’envie de parler.