Contraception

  • Le préservatif masculin

    On peut le trouver en centre de planning familial (gratuitement), mais aussi en pharmacie, en grande surface… Il en existe en latex ou en polyuréthane pour les allergiques au latex.
    Il empêche les grossesses non désirées, mais c’est également le seul moyen de prévention contre les I.S.T. (infections sexuellement transmissibles).
    Il doit être conservé dans un endroit sec et frais, à l’abri du soleil. Il faut toujours vérifier la date de péremption du préservatif et éviter de le conserver en poche ou dans le portefeuille. Il est conseillé d’utiliser un lubrifiant à base d’eau en cas de pénétration anale ou de sécheresse vaginale.
    Utilisé correctement, son efficacité est bonne. Si, toutefois, il vous arrivait un accident, prenez le plus vite possible une pilule du lendemain et consultez votre médecin pour vérifier que vous n’avez pas contracté une infection sexuellement transmissible.
    Vous trouverez le mode d’emploi du préservatif ici (source : Loveattitude.be)

  • Le préservatif féminin

    Il s’agit d’une gaine souple en latex ou polyuréthane qui s’insère dans le vagin. Tout comme le préservatif « classique », il est efficace à la fois contre les grossesses non désirées et contre les I.S.T..
    Il peut être placé bien avant le rapport, et retiré un peu plus tard. On le trouve en pharmacie, mais son prix est encore élevé.

  • La pilule

    La plupart des pilules se présentent sous forme d’une plaquette de 21 comprimés. Elle doit être prise chaque jour à la même heure. A la fin de la plaquette, la femme arrête de prendre la pilule pendant 7 jours, durant lesquels elle aura ses règles. La pilule reste efficace même pendant la semaine d’arrêt. La protection n’est plus assurée en cas d’arrêt de plus de 7 jours.

    Que faire en cas d’oubli d’une pilule ?
    Si votre oubli ne dépasse pas de 12h l’heure habituelle de prise de pilule, prenez la pilule oubliée et reprenez la suivante à l’heure habituelle. La pilule reste efficace.
    Si votre oubli dépasse de 12h l’heure habituelle de prise de pilule : prenez contact avec nous au +32 2 650 31 31, car l’efficacité de la pilule n’est plus garantie. Nous vous expliquerons ce que vous devez faire, en fonction de votre situation.
    Attention, certains médicaments diminuent ou annulent l’efficacité de la pilule. Il en est de même en cas de troubles digestifs importants (vomissements, diarrhées). Parlez-en à votre médecin.

  • L’anneau vaginal

    Cet anneau transparent souple se place dans le vagin pendant 3 semaines. Ensuite, il faut faire une semaine d’arrêt avant de recommencer un nouvel anneau. Pendant cette semaine, durant laquelle les règles surviennent, l’effet contraceptif se poursuit. Si l’arrêt entre deux anneaux dépasse la semaine, la protection n’est plus assurée.
    Comme il est souple, il s’adapte à la forme du corps et ne constitue pas une gêne lors des rapports sexuels. Si c’était toutefois le cas, il peut être retiré maximum 3 heures par jour sans pour autant perdre de son efficacité.

  • Le patch

    Sorte de timbre à coller sur la peau, il libère des hormones qui bloquent l’ovulation. On en place un chaque semaine sur le corps (bras, fesse, ventre) pendant 3 semaines. Ensuite, il faut faire une semaine d’arrêt avant de recommencer un nouveau cycle de 3 semaines de patch. Pendant cette semaine, durant laquelle les règles surviennent, l’effet contraceptif se poursuit. Si l’arrêt dépasse la semaine, la protection n’est plus assurée.

  • Le stérilet

    Le stérilet est une petite tige en plastique souple que le médecin place à l’intérieur de l’utérus. Il peut être retiré quand vous le désirez, mais reste efficace pendant une durée de 3 à 5 ans, en fonction du type de stérilet.

    Il existe deux sortes de stérilet :
    Le stérilet au cuivre qui rend les spermatozoïdes inactif et empêche l’implantation d’une grossesse. Les règles surviennent, mais elles sont souvent plus abondantes.
    Le stérilet hormonal qui contient de la progestérone. Les règles peuvent être diminuées, voire même supprimées avec ce type de stérilet.
    Un stérilet peut être placé chez une femme qui n’a pas eu d’enfant, sous certaines conditions qui seront discutées lors d’une consultation médicale.

  • L’implant

    De la taille d’une allumette, ce petit bâtonnet souple est placé dans le bras sous anesthésie locale par le médecin. Il peut y rester pendant 3 ans. Très efficace, mais il peut provoquer la diminution, voire la disparition des règles, ou au contraire, entraîner de petits saignements fréquents.

  • La piqûre trimestrielle

    Le médecin injecte, tous les 3 mois, une dose d’hormones contraceptives.

  • La pilule du lendemain

    Cette pilule est une contraception d’urgence, à prendre en cas de rapport sexuel non protégé ou d’échec de la contraception (oubli de pilule, préservatif déchiré, …). Il n’est pas conseillé de l’utiliser comme moyen de contraception habituel, car son efficacité n’est jamais de 100%. Elle empêche une grossesse de se développer, mais n’assure aucune protection pour les rapports suivant sa prise. Un test de grossesse est conseillé 3 semaines après la prise, pour s’assurer de son efficacité ; et ce, même si les règles surviennent.

    Elle est à prendre dans les 72 h après le rapport, avec une efficacité qui diminue avec le temps.
    Celle-ci se présente sous la forme d’un comprimé (ou 2 comprimés à prendre en une seule prise), et est disponible en planning familial (gratuitement), ou en pharmacie, sans ordonnance (remboursée pour les moins de 21 ans, en ordre de mutuelle, avec ordonnance).
    Passé le délai des 72h après le rapport, vous avez la possibilité de prendre un autre type de pilule du lendemain, appelée Ella One, disponible uniquement en pharmacie sur ordonnance. Celle-ci peut être prise jusqu’à 5 jours après le rapport non protégé, avec une efficacité plus stable au cours du temps, mais jamais de 100%. Son coût reste actuellement élevé et il n’y a aucun remboursement possible.