Avortement

Vous pensez être enceinte, ou bien, vous avez fait un test qui s’avère positif. Vous hésitez à poursuivre la grossesse. Que faire?
Prenez contact le plus rapidement possible avec l’accueil (+32 2 650 31 31).
La première chose à faire est d’effectuer un test de grossesse. Vous pouvez l’acheter en pharmacie, ou le faire au centre avec nous. Si le test est négatif, vous pourrez voir un médecin qui tentera de déterminer la cause de votre retard de règles.
Si le test est positif, et que vous ne voulez ou pouvez pas garder la grossesse, nous pratiquons des avortements jusqu’à 12 semaines de grossesse. Même si vous pensez être au-delà, n’hésitez pas à nous contacter : nous envisagerons avec vous les différentes solutions.

Sachez également que nous rencontrer ne vous engage en rien par rapport au fait de pratiquer ou pas une ivg. Nous sommes là pour vous accompagner dans votre processus de décision et pour vous informer, en aucun cas pour vous influencer. Si à la suite de notre rencontre, vous décidez de poursuivre votre grossesse, nous pouvons aussi vous proposer un suivi de grossesse dans notre centre ou vous orienter vers d’autres professionnels.

Attention, certains centres, malgré leur label « planning familial » ou « aide aux femmes enceintes », sont farouchement opposés au droit à l’avortement. De même, certains médecins font parfois « traîner » les choses. Les médecins ne sont jamais obligés de pratiquer un avortement s’ils estiment que c’est contraire à leurs convictions, mais doivent vous en informer et vous orienter ailleurs lors de la première consultation. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le Gacehpa (Groupe d’Action des Centres Extra-Hospitaliers Pratiquant l’Avortement) ou Aimer à l’ULB.

  • Comment prendre rendez-vous ?

Contacter l’accueil au 02/650.31.31. Formulez clairement qu’il s’agit d’une demande d’IVG : les accueillant(e)s sont des psychologues ou assistants sociaux tenus au secret professionnel (il n’y a aucun problème à expliquer votre situation).

  • Quelles formalités dois-je accomplir avant la consultation ?

Se procurer auprès du guichet de sa mutuelle une attestation d’assurabilité.
Se munir de sa carte d’identité et de 5 vignettes de mutuelle pour la première consultation.
Se munir de sa carte de groupe sanguin, si vous en avez une.
Nous vous demandons de confirmer votre venue au rendez-vous en nous téléphonant la veille de celui-ci avant midi. Si vous ne le faites pas, nous pouvons l’annuler.
Nous vous demandons de bien respecter les heures de rendez-vous

  • Comment se passe la première consultation ?

Le premier rendez-vous se déroulera en deux temps : vous rencontrerez un(e) accueillant(e) (psychologue ou assistant social) et tout de suite après, un médecin.

En centre de planning familial, toute demande d’IVG est accompagnée d’un soutien psychologique et social.

Ce premier contact a pour but d’aider la femme (ou le couple) à éclaircir sa décision, à la (les) soutenir dans les difficultés qu’elle (ils) rencontre(nt), à s’exprimer en toute liberté. Il n’est pas question de vous juger.

Ce premier entretien permet aussi de faire le point sur la contraception, et de passer en revue les différentes méthodes pour en trouver une qui vous convienne. L’accueillant(e) vous expliquera aussi le déroulement des deux méthodes d’avortement. Pour plus d’information concernant ces deux méthodes, vous pouvez aller ici. Si la décision n’est pas claire, ou si la femme ou le couple désire reparler de certaines choses, d’autres entretiens peuvent avoir lieu.

La consultation médicale consistera essentiellement en une analyse de votre passé médical afin de relever les éventuelles contre-indications à l’une des deux techniques, ainsi qu’en un examen médical et gynécologique afin de s’assurer qu’il n’y a aucune infection à traiter avant l’intervention.

Une prise de sang vous sera faite pour déterminer votre groupe sanguin si vous n’avez pas de carte de groupe. Un dépistage des IST peut être réalisé en même temps, si vous le souhaitez. Le médecin effectuera enfin une échographie, le plus souvent par voie vaginale, afin de déterminer l’âge exact de la grossesse. Il discutera avec vous de la méthode d’avortement à appliquer, et de la contraception que vous commencerez juste après.

  • L’IVG

Le jour de l’IVG peut être fixé lors de la première rencontre avec notre équipe si votre décision d’interrompre la grossesse est claire pour vous. Elle peut avoir lieu au minimum une semaine après ce premier rendez-vous (cette semaine est le délai prévu par la loi). Lors de celui-ci, nous vous donnerons certaines instructions à suivre pour le bon déroulement de l’ivg, ainsi que certains médicaments pour préparer l’intervention et prévenir de possibles douleurs.
Nous vous demandons de bien respecter les horaires de vos rendez-vous.

Le déroulement de l’intervention varie en fonction de la méthode que vous aurez choisie avec notre équipe. Mais quelle que soit cette méthode, nous vous accompagnons tout au long du processus, afin de garantir votre bien être et votre sécurité.

Nous fixerons avec vous un rendez-vous pour une visite de contrôle environ deux semaines après l’ivg, afin de s’assurer que tout s’est bien passé. Entre l’intervention et cette visite de contrôle, nous vous demandons de respecter un ensemble de précautions afin de prévenir certaines complications. Nous planifierons également le début d’une contraception après discussion avec vous.

  • La visite de contrôle

Elle s’effectue environ deux semaines après l’ivg. Vous rencontrez le médecin, qui effectuera les examens nécessaires afin de s’assurer que l’intervention s’est bien déroulée. C’est également le moment de rediscuter avec vous de votre contraception. Si vous en éprouvez le besoin, vous pouvez aussi rencontrer l’accueillant(e) qui vous a accompagnée lors d’un ou plusieurs entretiens.

  • Combien ça coûte ?

Depuis 2003, l’avortement pratiqué en centre extra-hospitalier est pris en charge par la mutuelle et bénéficie d’un remboursement important, le rendant accessible à toute personne en ordre de mutuelle. Afin de préserver la confidentialité de cette intervention, sachez qu’elle n’apparait pas sur les relevés d’actes médicaux de votre mutuelle. Cela afin vous soyez libre d’en informer vos proches ou pas.

Si vous n’avez pas de mutuelle et/ou si vous avez un problème financier, n’hésitez pas à nous contacter.